fred+anouk

Nous venons de passer 5 jours en Macedoine, 5 jours riches en rencontres et en emotions !!

Tout d’abord nous quittons l’Albanie le coeur gros...le long des petites routes escarpees des montagnes du nord, les images defilent dans nos ptites tetes encore charmees de ce pays merveilleux> puis nous arrivons a Debar, frontiere macedonienne que nous franchissons a pieds (et oui c’est devenu la mode, vachment plus roots, vachment plus rebel). Apres avoir marche une ptite trotte au milieu des champs les coquelicots et marguerittes, un viel albanais qui vit en macedoine nous avance de quelques kilometres et nous offre un cafe> il parle allemand!!sehr gut!!   un peu plus tard nous ferons la connaissance de Gupce, avec sa ptite 4L rouge, et avec qui nous passerons les 3 jours suivant!

Gupce nous ammene donc jusqua Ohrid, petite ville rocailleuse sur les bords du lac Ohrid, et nous invite chez lui pour passer la nuit. Sa femme Olga et son fils Marko nous accueillent tres chaleureusement, le ffeeling passe>>>on nous retient meme le lendemain pour rester une nuit de plus.le lendemain le pere de famille nous ammene carement visiter la vielle ville en 4L, il fait un superb "tour operator" comme il dit, et nous decouvrons les joyaux de lheritage ortodoxe : le Kaneo de saint jean le theologien, le temple de saint clement (saint patron de la ville) et les rives du lac tourmentees par un temps orageux!splendide!

Nous quittons ensuite cette famille adorable pour poursuivre notre route vers Prilep. Cette fois ci cest un jeune musulman qui s’arrete pour nous prendre et avec qui nous traversons quasiment toute la macedoine du sud vers le nord. sourir radieux il nous confi qu’il s;aprete a rencontrer pour la premiere fois sa petite fille et voir sa femme qu’il n’a pas vu depuis... depuis qu’il est incarcere en france pour trafic illicite> achsoooo.. il nous montre sa carte de prisonnier pour nous rassurer!!! ah tout va beaucoup mieux maintenant! sans se fier aux activites peu recommandables du jeune gacon, cest un mec adorable que nous rencontrons et qui nous mene a Prilep ou nous camperons au mileux des montagnes et des troupeaux transhummants>  grand bol d’air frais, poetes et reveurs nous nous imprenions de la beaute du paysage sous un ciel tumultueux> avec laltitude nous retrouvons un peu de fraicheur, Fred retrouve son bonnet parmis tout son farda, qui l’eu cru qu’il servirait ...


Apres Prilep nous tracons direction la Grece, en faisant escale a Gevgeglja pour une nuit. En chemin nous faisons la rencontre dun jeune pere de famille qui possede une exploitation agricole: tomates et peches bio >>> que nous savourons agreablement apres avoir pris le cafe avec sa famille: frere, femme et enfants!




une nuit passee sur le bord de route et une journee un peu difficile le lendemain> le vent frais aura eu raison de la ptite gorge d’Anouchka et lendroit ne fut pas tres propice a lepanouissement dorsale nocturne pour nos 2 traveler! sourirs un peu froisses donc, le lendemain matin sur lautoroute!!! heureusement pour nous deux camions nous rendrons le sourir et nous ammenrons jusqua Thessaloniki dans lapresmidi! traversee de frontiere a patte (on continu dans la lancee!) et  debarquement dans le port commercial de la deuxieme plus grande ville de Grece: notre convoit s’en va livrer un contener de nikel direction la chine! pour nous se sera direction le centre ville, petit expresso a 2euros50 >>> lAlbanie est effectivement bien loin deriere nous!!! puis nous rejoignons un couch surfer de chez qui je vous conte tout ceci. Vasilis est disigner a thessaloniki, il vit seul (apperement depuis peu) et nous accueille tres gentillement dans son appartement malgres lheure tardive a laquelle nous le contactons!


cansado bien comme il faut, les paupieres sont tres lourde apres cette dure journee en kilometre accumules, de plus un vrai lit nous attend!!>>> IT S AMAZING !!!



lendemain dune grosse nuit bien meritee: rencontre superbe avec Giorgos qui s’en va bosse avec des jeunes andicapes en camp d’ete. en chemin petite escale a l’HP, Fred se fait un super pote et discute " ticala" (mot dont nous ns connaitrons jamais la veritable signification!!) puis mega coup de bol, sur lautoroute (que nous avons mis 1h30 a pieds sous la cagne a rejoindre), un pere de famille anestesiste nous fait traverse tout le nord de la grece jusqua Alexandropolis>> lucky strike!!!  de la nous prenons le ferry jusqua lile de Samostraki>> le paradis nous attend ici, on va y rester probablement jusqua la fin du mois ou nous tracerons jusqua Istambul! il s’agit de lile la plus belle et la plus sauvage de grece (selon les autochtones rencontres>>> ca promet!