fred + anouk

apres un moment passe tous les 4 au montenegro, nous voici a nouveau sur les routes diection lalbanie!!!

et quelle surprise! quel pays sublime! quel peuple accueillant! nous tombons literalement sous le charme>en immersion totale dans les rues de Shkoder, Burrel, Bulqiza... les gens que nous rencontrons en chemin sont tous plus genereux les uns que les autres, plus besoin de faire du stop, les voitures sarretent et nous emmenent  ou nous voulons. on nous invite a boire le cafe, le raki aussi! on nous propose lhospitalite... il est difficile pour eux de comprendre que nous campons a droite a gauche, les hommes se montrent tres protecteurs, les femmes sont tres attachantes, tactiles, les enfants veulent nous emmener pour nous montrer leur vie

quelle lecon dhummanite et de vie ...

a shkoder nous plongeons dans leffervescence citadine, les mercedes doublent les charettes tirees par des mules, les enfants jouent au foot entre les terrasses bruyantes et les camions. nous decidons ensuite de monter de nuit jusquau chateau medieval perche, suspendu, au dessus de la ville nouvelle> nous y campons et visitons le site le lendemain matin. un archeologue albanais parlans un peu francais se fait, nous fait, le grand plaisir de nous conter lhistoire de ce colosse de pierrss! oreilles grandes ouvertes et flot de questions pour nous petits curieux tout exite de decouvrir ce pays qui nous apparait au premier abord comme le plus ouvert et le plus accueillant!

nous allons ensuite a Burrel, heberge en couch surfing par une americaine, kristine, qui enseigne langlais a lecole secondaire> 1h30 de minibus a travers les montagnes, parfois la route disparait un peu, les chemins rocailleux ne font pas peur aux conducteurs... nous restons deux nuits chez notre hote qui nous fait decouvrir la musique locale et les plats traditionnels> elle profite dune belle journee pour nous ammener au parc ou les hommes jouent aux domino pendant que les enfants courent partout , mais ou sont les femmes..

.

puis nous desce=dons a la riviere ou malheureusement je perd une petite partie de mon cher pied droit (jalouse de fred probablement qui eu la meme mesaventure une semaine plus tot( plus de peur que de mal, il y a telement de choses a voir et a faire que joublis vite le bobo>>













nous quittons cette petite ville aux contrastes surprenant pour nous enfoncer davantage dans les montagnes jusqua Bulqiza, ville miniere!

pour y arriver, fastoche, tout juste 5min dattente a la sortie de burel et hop, en route, mercedes jaune, puis grise, les gens sont tres heureux de voir de nouvelles tetes et heureux de voir que nous nous interessont a leur pays,.pour communiquer cest un peu plus dur, langlais nest que tres peu rependu, linfluence italienne en revanche se fait sentir >chaine TV, mode vestimentaire... nous trouvons les jeunes femmes tres liberees, meme si le soir je me retrouve seule au milieu de tant dhommes! nous sommes accuilli par deux americains !!!toujours!!! qui viennent de sinstaller, lun est professeur et lautre ingenieur en genetique.



le soir nous prenons le raki devant la coupe du monde (triste sort pour les bleus, les albanais sont compatissants!( et nous faisont tout pleins de remncontres, on vient a nous, on nous sert la mains de tous cotes, frappes amicales, larges sourirs> quel bonheur>   le lendemain, intrigues par les mines nous tentons dy monter pour voir les mineurs au travail. encore une fois nous sommes accueilli a bras ouverts, nous apprenons comment est extrait le chrome, une adolescente fait linterprete, elle aide ses parents comme les autres enfants quand il ny a pas ecole> cest la premiere fois quils recoivent de monde a la mine, du coup ils soffrent quelques minutes de repis pour discuter avec nous avant de se remetre au travail. 1kg de chrome = 30 lekes soit 25 centimes deuros. cest un mineral tres lourd que les mineurs font exploser dans les galeries sousterraines, nous ne pouvons les voir, puis a la surface les plus jeunes et les femmes tris les roches pour reccuperer celles contenant le chrome> il servira a lindustrie chimique. moment tres emouvant avec les locaux, tant nous que eux, cest magique, la symbiose se cree, l Albanie  l Albanie .....



l Albanie quand tu nous prends, Albanie quand tu nous tiens... nous ne voulons plus en partir!

pour la suite nous voulons remonter encore plus au nord, a la recheche de ce quil y a de plus authentique (le sud est plus homogene et occidentalise par la grece et la cote par litalie) nous preferons nous attacher aux valeurs du monde rural et nous eloigner un peu de la vague touristique bienque sur notre route le lac ohride nous promet des paysages merveilleux.

decouvertes humaines en ligne de mire ...

(les photos au prochain episode, sorry but the cable of the appareil is reter chez les amerloc)