Et voilà ! On the road !

Hébergés chez Chloé, la copine d’Anouk, nous somme partis de Montpellier le matin à 15h (oui entre temps ils nous a fallu acheter les derniers petits accessoires superflus comme une tente, ou un brûleur à gaz...).

Puis  viennent les premiers stops : objectif minimum, la Baie des Anges ! Résultats pour les deux binômes (Anouk-Fred et Benji-Steph) : jamais plus d’une demi-heure d’attente ! Les français (et en l’occurrence parfois les italiens) sont gentils. Nous avons donc réussi à rejoindre Nice en trois Stops (et en s’accrochant à l’arrière d’un train pour certains) et en environ 5h.

Arrivés à Nice, la seule ville de France ou ce sont les chiens qui glissent sur les crottes de vieux , nous avons rejoint Marianne et Delphine, deux charmantes trentenaires, rencontrées par Steph à Arequipa (Pérou). Puis nous avons fini cette journée sans accrocs par un petit pic-nique sur la plage, notre dernier repas aux accents français : foie gras et vin rouge offerts à Steph avant le voyage !

A noter quand même les conditions particulières de notre arrivée à Nice : la ville était quadrillée par une bonne dizaine de milliers de CRS, présents pour le sommet Afrique-France. Dans le même temps, une marche de sans-papiers venant manifester arrivait depuis Paris. Ambiance électrique...

Prochain objectif : traverser le Nord de l’Italie le plus vite possible. Mission apparemment périlleuse, le stop étant interdit dans le pays de Dante et  de la Ciccolina... Mais nous espérons bien garder le "Mojo" qui nous a guidé cette première journée. Allez, je vous laisse, il est 8h, et on a de la route à faire...

PS : tout le monde s’en fout mais j’ai vu Lionel Letizi à Nice